Télécharger gratuitement des cours libres dans toutes les disciplines scientifiques

COURS - Economie des réseaux et services en réseaux : une application aux stratégies concurrentielles dans l'économie numérique

Thierry PENARD (CREREG, Université de Rennes 1) 


INTRODUCTION

L’électricité, l’eau, le transport aérien et ferroviaire, le téléphone, Internet autant de services qui font partie de notre environnement quotidien et qui ont en commun de reposer sur des infrastructures de réseaux. Ces
différents services, devenus incontournables pour les entreprises et les particuliers, peuvent être qualifiés de services en réseau. Selon une typologie plus fine avancée par Economides (1996), on peut distinguer dans
les services en réseau, ceux reposant sur des réseaux de communication (transport, télécommunication) et ceux reposant sur des réseaux de distribution ou de diffusion (énergie, eau, télévision). Dans le premier cas,
les services sont possibles ou disponibles dans les deux sens : un abonné au réseau téléphonique peut émettre un appel ou en recevoir, un passager d’une compagnie aérienne peut effectuer un trajet entre deux villes dans un sens ou dans l’autre. Dans le second cas, les services sont à sens unique : un abonné au réseau électrique ne peut que recevoir de l’électricité, un téléspectateur ne peut que recevoir des chaînes de télévision par voie hertzienne 2.

Si l’on parle autant des services en réseau actuellement, la raison tient au formidable essor des réseaux de télécommunications et plus largement des technologies de l’information et de la communication (TIC),
depuis le milieu des années 90. Cet essor résulte de la convergence de l’informatique et des télécommunications dans les années 80, rendue possible par la technologie numérique. Cette révolution technologique a permis de développer des services informationnels et des applications informatiques en très grand nombre sur les réseaux de télécommunications, dont l’exemple le plus emblématique est sans aucun doute le Web (DangNguyen G., Phan D., 2000). Si l’on représente, à la manière des ingénieurs, les réseaux sous forme de couches, ces services et applications correspondent à la couche haute du réseau, la couche basse correspondant à l’infrastructure physique et la couche intermédiaire à l’ infostructure, c’est à dire aux réseaux de commande ou de pilotage de l’infrastructure. Ces différentes couches constituent en quelque sorte le bien réseau : ainsi la téléphonie fixe est un bien réseau, comprenant à la fois l'infrastructure physique (liaison, commutateurs,…) et les services fournies sur cette infrastructure.
Selon Curien (2000), l’information occupe une place croissante dans les réseaux que ce soit au titre de l’infostructure (flux d’information pour commander le réseau), ou au titre des services et applications (biens et services informationnels fournis au client final). L’importance accrue des services en réseau, notamment ceux liés aux TIC, ont conduit certains économistes à parler de l’émergence d’une Nouvelle Economie. Selon nous, il est préférable de parler de l’émergence d’une Net-Économie ou encore de l'émergence d'une Economie numérique, qui inclut au sens strict les secteurs ou filières de l'électronique, des télécommunications et de l’informatique (c’est à dire le secteur des TIC), dont l’OCDE estime le poids à plus de 8% aux Etats-Unis et plus de 6 % en Europe, en 19983. Dans une définition plus large, elle inclut aussi la productrion de contenus sous format numérique (médias), ainsi que le commerce électronique. Même s’il faut rester prudent sur les contours de la Net-Economie4, elle devrait occuper à terme une place
prédominante dans les économies européennes et être porteur de changements dans tous les secteurs d'activités (DangNguyen, G. Pénard, T., 2001).
L’objectif de ce chapitre est de définir précisément les caractéristiques des activités de la Net-Economie et d’identifier leurs spécificités par rapport aux activités traditionnelles. On s’intéressera essentiellement aux services en réseau de nature informationnelle, fournies sur des réseaux informatiques et de télécommunications (notamment Internet). Il s’agit au final de mieux comprendre la nature de la concurrence
sur les marchés de la Net-Economie. On constate en effet que ces marchés se caractérisent souvent par une forte concentration, voire une monopolisation de l’offre. Pourquoi la dynamique concurrentielle dans les
services en réseau ne parvient-elle pas à maintenir un nombre de concurrents importants ? Peut-on conclure que l’intensité concurrentielle est nécessairement plus faible sur ce type de marché ? Comment caractériser les stratégies d'innovation, d'investissement et de commercialisation que mettent en oeuvre les fournisseurs de services en réseau ? Le cadre d’analyse privilégié pour répondre à ces questions sera la théorie des jeux et la théorie de l'organisation industrielle, en insistant à la fois sur les éclairages théoriques et les cas pratiques. Nous nous appuierons plus particulièrement sur les développements théoriques récents en économie des réseaux et en économie de l'information.
La section 1 est consacrée à la définition des services en réseau et distingue les spécificités du côté de l’offre et du côté de la demande. La section 2 s’intéresse aux choix d’interconnexion et de compatibilité des fournisseurs de services en réseau. La section 3 étudie les modalités de tarification des services en réseau.

Anda baru saja membaca artikel yang berkategori Cours d'Economie Finance Gestion dengan judul COURS - Economie des réseaux et services en réseaux : une application aux stratégies concurrentielles dans l'économie numérique. Anda bisa bookmark halaman ini dengan URL http://cours-scientifiques-libres.blogspot.com/2012/08/economie-des-reseaux-et-services-en.html. Terima kasih!
Ditulis oleh: younes younes - jeudi 2 août 2012

Belum ada komentar untuk "COURS - Economie des réseaux et services en réseaux : une application aux stratégies concurrentielles dans l'économie numérique"

Enregistrer un commentaire